30/05/2015

Derniers travaux avant de partir... vers la Bretagne.

DSC09479.JPG

Le tableau arrière est décapé, encore une bonne chose de faite.

DSC09489.JPG

Flaps déposés.

DSC09491.JPG

Décapés, poncés, polis. Ils resteront comme ça sans antifouling!

DSC09505.JPG

Hélices déposées, elles seront aussi décapées (à froid!!!), poncées et polies, le tranchant extérieur sera passé délicatement avec une pierre à aiguiser, opération qui nécessite une grande minutie, un plateau tournant sur lequel sera centrée l'hélice afin de lui garder son équilibrage et... de bons gants, parce-que ça coupe le bronze aiguisé!

DSC09838.JPG

Je vais maintenant commencer le démontage de la cloison extérieure tribord qui sera entièrement remplacée et qui me permettra de déposer le passavant tribord en vue de remplacer ou réparer les barrotins endommagés. Ensuite les lames de pont en teck seront rabotées pour être réutilisées, alors que la dernière latte de bordé sera démontée pour être remplacée.

DSC09846.JPG

L'aérateur en polyester est déposé.

DSC09849.JPG

Les vitrages sont déposés, ne reste que le bois.

DSC09856.JPG

L'ensemble de la baie à été déposé, jusqu'au cabinet de toilette.

DSC09883.JPG

Vue sous le passavant tribord, on constate qu'il est urgent d'intervenir, la moisissure se déposant sur la serre bauquière et les barrotins.

DSC09896.JPG

La dernière latte de bordé et le panneau sont déposés, on va pouvoir s'attaquer au passavant.

DSC09903.JPG

Le panneau posé et conservé tel quel car il servira de gabarit.

DSC09908.JPG

Les vis du passavant (pont) sont déposées avec beaucoup de minutie afin de ne pas trop endommager le teck qui sera raboté avant d'être reposé. Le pont est composé de deux lattes de teck de 18mm superposées.

DSC09925.JPG

Prise de gabarit pour découper à mesure la latte de bordé. Méthode peut être non professionnelle, mais efficace et c'est ça qui compte, je ne fait pas une pièce d'école, je répare mon bateau et je réinvente peut être des gestes connus... ou pas!

DSC09933.JPG

Démontage du passavant, latte par latte.

DSC09934.JPG

J'en profite pour soigner la serre bauquière et ôter la tumeur pour faire place à un nouvel élément qui sera collé à l'époxy West System.

DSC09937.JPG

Tout au bout, au coin du tableau arrière,j'ai enfin accès à la partie pourrie et réparée sommairement pour faire le voyage, la réparation a tenu le coup, avec un bois exotique de faible résistance, mais l'époxy fait des miracles et l'ensemble a tenu, uniquement en collant les lattes entre elles, sans utiliser de structure interne puisque celle-ci est à remplacer.

DSC09939.JPG

La preuve!

DSC09944.JPG

J'ai enfin réceptionné mes lattes d'Iroko sec (13%) coupées à mesure et rabotées.

DSC09945.JPG

Il reste un bout de tumeur à ôter avant métastase!

DSC09948.JPG

Impressionnant!

DSC09950.JPG

Mais vite réparé.

DSC09951.JPG

Le barrotin manquant est remplacé aussi bien sûr!

DSC09952.JPG

Même constat un peu plus loin, moins grave tout de même!

DSC09954.JPG

L'intervention sur cette partie n'est pas un luxe mais une nécessité pour être en paix plus tard.

DSC09966.JPG

Pose d'un guide provisoire.

DSC09967.JPG

Afin d'utiliser au mieux le nouvel outil!

DSC09969.JPG

Pour une coupe de grande précision.

DSC09973.JPG

Le pont est enlevé, et par sécurité j'ai décidé de ne traiter que la moitié des barrotins qui ont été déposés.

DSC09974.JPG

Vue de l'arrière.

DSC09975.JPG

Les barrotins déposés

DSC09981.JPG

Fixation des barrotins pour ponçage.

DSC09983.JPG

Poncés!

DSC09985.JPG

Traités avec insecticide et antifongique avant d'être vernis à l'époxy et peints avec un verni blanc.

DSC09993.JPG

Tout le bois subit un traitement identique afin de limiter au maximum le retour des problèmes. Les lignes en forme de vagues sont les traces de la colle utilisée lors de l'assemblage du bateau. Elle sera remplacée par un collage à l'époxy, nettement plus solide.

DSC00006.JPG

Fixation des couples sur la serre bauquière réparée et traitée.

DSC09996.JPG

Vue d'en haut.

DSC00018.JPG

Le tout remonté et peint avec un verni blanc pour protéger et refléter la lumière car je compte y installer des diodes blanches pour éclairer le plan de travail côté cuisine et aussi côté cabinet de toilette pour obtenir une lumière d'ambiance plus douce.

DSC01380.JPG

Sciage d'une enture dans la première partie de la nouvelle latte de bordé.

DSC01383.JPG

La latte coupée va être embarquée sur le camion de déménagement qui va nous conduire à Concarneau où nous avons décidé de nous fixer, ce qui est chose faite lorsque vous lirez ces lignes. depuis de l'eau à coulé sous les ponts, le bateau est toujours au sec dans son hangar de Pont-de-loup et j'ai pris contact avec le représentant de Volvo Penta à Quimperlé, les établissement Le Pocher dont le patron lui-même m'a annoncé qu'il existait une possibilité de placer le filtre à huile du moteur tribord sur sa gauche et mettre ainsi fin à la dépose de l'alternateur à chaque changement de filtre. Contact pris aussi avec le chantier naval du Minaouët, dont le patron très sympathique m'a fait visiter ses installations, m'a montré l'endroit où serait posée Paquita et où je pourrais continuer sa rénovation. En attendant, je retournerai auprès d'elle en septembre pour terminer le passavant droit, rénover l'arrière et terminer la remise en état de la coque d'ici là, je vais courber la partie avant de la latte de pont et poncer les éléments qui nous ont suivis dans le déménagement.

A bientôt donc!

14:40 Écrit par alaro11 - | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |